Conférence echange sur notre rapport à l'argent

De l'échange... et en direct !
Avatar du membre
Jean-Pierre Martinez
Messages : 4304
Enregistré le : lun. 5 nov. 2007 21:33
Localisation : Limousin - Marval (87)
Contact :

très cohérent !

notre valeur n'est pas définit par l'argent, l'argent est un des supports de la circulation d'énergie
Si demain le support argent disparait, reste la valeur de ce que nous apportons aux autres.
Cultivons notre valeur d'échange elle sera toujours présente et ne devalura jamais.

Bonne et belle journée

Jean-Pierre

PS : inscrit toi sur le forum ce sera plus simple pour suivre et tes message apparaitrons immediatement
Jean-Pierre Martinez

elementerre, non ?
----------------------------------
Découvrez les prochains stages
Découvrez la chaine youtube
Avatar du membre
Mac_Gyver
Coévoluant
Messages : 24
Enregistré le : ven. 28 déc. 2012 09:14
Localisation : 79

Bonjour,

J'ai écris ceci sur le sujet de l'argent :

L’argent est comme la promise,
Tu ne puis y prêter foi, sans la tamise,
Du dromadaire septuagénaire,
Qui ne trouve soif sous le précaire,

Pas à toi même, la faim viendra,
Sous les dragées et les ténèbres,
Le serpent te révèlera,
Comment utiliser l’algèbre,

Pour ne plus sentir sur tes vertèbres,
Le poids de cette transformation,
Alchimique, elle te nique le fion,
Si tu n’y prêtes pas attention, la funèbre

Monnaie sacrilège, te videra de ton sang,
Pour nourrir toujours plus d’assoiffés,
Et macabres empiffrés,
De banquiers prétendants,

T’aider dans tes projets,
Pour toujours plus te pomper,
Ton essence, leur plait,
Puis viendra un jour d’été,

Où l’argent ne fera plus d’argent,
L’échange entre tous les gens,
Sera juste car au fond d’eux,
Ils seront justes et non plus peureux.


Cordialement,
Philippe
fannioc

Bonjour :)

Un vrai plaisir de vous avoir écouté dans cette vidéo (visionnée sur YouTube pas en direct), merci !

Ca m'a permise de mieux comprendre ce que je vis en ce moment, même si, je vivais déjà les choses consciemment.

Je vis avec peu d'argent (en tout cas, avec ce que je gagne chaque mois, ce qui représente une somme très aléatoire mais de manière générale, assez maigre), ne travaille que quand l'argent vient à manquer, dépense très vite mes économies quand j'en ai pour me faire plaisir ou faire plaisir aux autres (souvent les deux en même temps : l'échange quoi !) selon les envies, les opportunités du moment (en nourriture, en habits, en voyages...), refuse de trouver des jobs plus "stables" (CDI, CDD de plus de 3 mois)

Et je me rends compte, petit à petit, même si c'était déjà une intuition ou quelque chose que j'avais déjà expérimenté sans en avoir conscience jusqu'alors, que l'argent arrive d'une manière ou d'une autre quand je n'en ai plus (ça ne tombe pas du ciel, je travaille, mais disons plutôt que je trouve un travail ou une manière de gagner de l'argent, sans me prendre la tête quand le besoin est là), que des moyens de survie arrivent également quand j'en ai besoin (nourriture, opportunités d'hébergement, invitations pour passer du temps avec mes amis et ma famille...), et que je vis finalement avec l'argent qui suffit à mes besoins à chaque instant, sans frustration, avec de moins en moins de peur de manquer (je travaille encore là-dessus, c'est le plus difficile, surtout de ne pas écouter la peur des autres sur le sujet, qui est omniprésente dans notre société, encore plus en ce moment avec "la crise").

Evidemment, je suis aussi consciente que cette manière de vivre n'est pas possible pour tout le monde : je n'ai pas d'enfant, je n'ai pas de logement à payer / à entretenir (parce que c'est aussi un choix que j'ai fait quand j'en ai eu la possibilité), je n'ai pas d'engagements professionnels (choix également). Mes seules "obligations" : rembourser mon prêt étudiant chaque mois (le plus "embêtant" sur le plan financier), subvenir à mes besoins de base, poursuivre mes engagements de "loisirs" (et donc l'obligation n'est pas perçue comme telle, je le fais avec plaisir !) et être là pour ma famille et mes amis (avec plaisir aussi ! et c'est un besoin de base, de toute façon, plus qu'une obligation).

J'ai l'impression de mettre les compteurs à zéro dans mon rapport à l'argent, pour repartir sur des bases plus saines. Si je devais résumer mon long discours, ce que je vis en ce moment passe par :
- expérimenter/intégrer quels sont mes besoins de base pour jouir de la vie
- expérimenter/intégrer le fait que l'argent (sous forme de travail pour le coup) arrive de lui-même au moment où j'en ai besoin, que je peux faire confiance en la vie pour ça
- expérimenter/intégrer que l'argent n'est clairement qu'un moyen et non une fin et que c'est l'échange (hébergement gratuit en échange de, par exemple) qui est, pour moi, la véritable fin (échanger fait partie de mes besoins de base)

En espérant que mon expérience puisse vous apporter et nourrir d'autres échanges ! :)
Avatar du membre
Gwen
Coévoluant
Messages : 259
Enregistré le : mer. 30 sept. 2009 17:25
Localisation : Limousin, Haute-Vienne 87
Contact :

bonsoir,
merci pour ton témoignage fannioc!
bonne soirée
Gwen
« Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin. » Proverbe africain.

"Aide-moi à faire tout seul." Maria Montessori.
sofie
Coévoluant
Messages : 979
Enregistré le : sam. 23 janv. 2010 23:29
Localisation : Limousin
Contact :

Évidemment, je suis aussi consciente que cette manière de vivre n'est pas possible pour tout le monde : je n'ai pas d'enfant, je n'ai pas de logement à payer
Je pense que même en ayant des enfants, ça doit être "jouable". Dans ton cas tu dis avoir un prêt étudiant, qui peut être équivalent au montant d'un loyer ... donc c'est pareil.
Et l'idée de poser ses besoins (une nouveauté pour moi !), peut inclure aussi les besoins de ses enfants.

En tout cas j'envie ton détachement !! et ton art de vivre ! ;)
J'y arriverai un jour ! :)
Avatar du membre
eniloo
Coévoluant
Messages : 17
Enregistré le : ven. 23 déc. 2011 22:29
Localisation : région parisienne
Contact :

Oh la laaa j'ai du boulot,

Cette conférence arrive à point nommé, et pourtant...

J'échange, autant que je peux, je donne, et là, les caisses sont vides vides vides... Pas de quoi se payer ce dont je rêve, grosse frustration dans la vie de tous les jours...

Petits boulots très inconfortables et des portes que je ne parviens pas à ouvrir (un avenir que je freine?)

Du boulot, donc... (et comment financer une thérapie ou autre, hein... :( )
Avatar du membre
Mac_Gyver
Coévoluant
Messages : 24
Enregistré le : ven. 28 déc. 2012 09:14
Localisation : 79

Merci pour ton témoignage Fannioc.
fannioc
Coévoluant
Messages : 1
Enregistré le : mer. 19 juin 2013 12:04
Localisation : Haute-Savoie

sofie a écrit :Je pense que même en ayant des enfants, ça doit être "jouable". Dans ton cas tu dis avoir un prêt étudiant, qui peut être équivalent au montant d'un loyer ... donc c'est pareil.
Mon prêt étudiant est minime, loin d'être équivalent à un loyer, même s'il "plombe" un peu les choses, d'une certaine manière (obligatoire financière que je ne peux éviter malheureusement !).
sofie a écrit :En tout cas j'envie ton détachement !! et ton art de vivre ! ;)
J'y arriverai un jour ! :)
C'est plus une expérience qu'un art de vivre, je crois, je le vois comme ça en tout cas ;)
Je pense également qu'il y a différentes manières d'expérimenter cette sorte de "sobriété financière" (je n'ai pas de meilleurs mots), mon témoignage est vraiment spécifique à mes besoins, mes envies et mes possibilités du moment. Je suis sûre que tu trouveras la tienne :)
Avatar du membre
julien11
Coévoluant
Messages : 116
Enregistré le : mer. 19 juin 2013 15:29
Contact :

Merci pour la vidéo, très interessant :)
Avatar du membre
Gwen
Coévoluant
Messages : 259
Enregistré le : mer. 30 sept. 2009 17:25
Localisation : Limousin, Haute-Vienne 87
Contact :

Bonjour
un lien sur le revenu de base qui a été évoqué durant la conférence.

http://www.youtube.com/watch?v=-cwdVDcm-Z0

il y en a d'autres sur you tube..
Bonne journée
Gwen
« Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin. » Proverbe africain.

"Aide-moi à faire tout seul." Maria Montessori.
Répondre

Retourner vers « Conférences »