Traumatisme et trace dans ADN

Répondre


Cette question est un moyen d’empêcher des soumissions automatisées de formulaires par des robots.
Smileys
:D :) ;) :( :o :shock: :? 8-) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: :geek: :ugeek:

Les BBCodes sont activés
[img] est activé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les smileys sont activés

Revue du sujet
   

Étendre la vue Revue du sujet : Traumatisme et trace dans ADN

Re: Traumatisme et trace dans ADN

par Terre-hyene » dim. 12 févr. 2012 12:53

Gwen, merci ! Clair comme la lumière !

Re: Traumatisme et trace dans ADN

par YQUEM » dim. 12 févr. 2012 10:48

Merci Gwen !
C'était limpide.

Ca change des "ben faut voir"..."ça dépend"..."c'est quoi que tu cherches exactement ?"..."Tout est toujours en mouvement"..."fais tes expériences tu verras bien"...

Vous en avez d'autres ? :lol:

Re: Traumatisme et trace dans ADN

par Gwen » sam. 11 févr. 2012 21:54

coucou,
j'essaye d'éclaircir pour toi Terre-Hyéne, mais c'est pas non plus toujours limpide pour moi, alors....

Une info d'évolution est là pour toi et pour te permettre de l'intégrer, une expérience va se présenter à toi. Si tu vis l'expérience, la traverse, l'accueille et reconnais tout ce qu'elle a pu t'amener même en étant hyper négative (j'ai pas dit que je savais comment on fait!!!) l'info circule. Si tu rejettes cette expérience en bloc parce que vraiment insupportable, ingérable pour toi, c'est un trauma, l'info se bloque.
A priori, il n'est pas forcément nécessaire d'en passer par la souffrance pour intégrer une info, mais si on a loupé le coche avec une expérience précédente plus cool, ça va aller en s'aggravant. Et puis peut être pour certains, si, il faut que ça soit dur....pour qu'ils se bougent?!!
Bon, j'ai pas dit trop d'énormités, administrateur en chef ? (tu vois j'ai pas dit grand gourou)
Bisous
Gwen

Re: Traumatisme et trace dans ADN

par Terre-hyene » sam. 11 févr. 2012 19:25

elementerre a écrit : l'information se bloque car expérience trop douloureuse pour être acceptée et regardée comme "utile" pour l'évolution.
Mise en stock pour quand cela sera gérable, y compris pour la génération suivante.
? Si l'info est là,disponible (elle est bien là, tout le temps ..?! ..même si cachée sous des couches de vêtements polaires,enfilés par grand froid.. ^^ :mrgreen: ) et qu'un symptôme se manigeste (ici le trauma face à l’événement vécu comme une souffrance),sur quoi l'information bloque t'elle ? Quel intéret de devoir passer par la "souffrance", ou l'inconfort ..? :roll: hein ...?! :idea: :? na quelqu'un qui aurait une idée ?

ah oui et puis
elementerre a écrit :Mise en stock pour quand cela sera gérable, y compris pour la génération suivante.
tu peux nous dire ce que c'est qu'une info gérable ..?comment t'est ce que ça se gère une info..? comme une entreprise .? Un bilan,passif,actif..? des ressources humaines ..?du capital.... je déconne,mais quand même... :shock: ;)

Des bises naturelles,of course !

Re: Traumatisme et trace dans ADN

par Jean-Pierre Martinez » sam. 11 févr. 2012 17:07

pour le lien, faut voir, les sites douteux sont exclut :lol: :lol:

Par contre pas le courage de lire pour le moment ;)

jean-pierre

Re: Traumatisme et trace dans ADN

par vibrazionecosmica » sam. 11 févr. 2012 15:43

elementerre a écrit :il semble que la logique puisse être, l'information se bloque car expérience trop douloureuse pour être acceptée et regardée comme "utile" pour l'évolution.
Mise en stock pour quand cela sera gérable, y compris pour la génération suivante.
tiens c'est marrant, j'ai lu tout d'abord: " mise en stock pour quand ce sera agréable, y compris pour la génération suivante"
...et ça faisait bien sens :lol:

diffuser, de l'énergie qui se décristallise.... une libération d'énergie... ben oui, c'est agréable :)

Je fais pas tout à fait les liens clairs dans ma tête, là, mais ça s'est relié de suite ce que Christophe a mis récemment dans son blog sur le fait que à la base tout est jouissance, sans les couches qu'on met par dessus (couches qui sont utiles pour la survie du corps)

"souffrance (permet de signaler quelque chose qui nous détuit, normalement tout est jouissance y compris se faire dévorer ou brûler par exemple, cette couche permet de protéger le corps physique, mal placé on met de la souffrance sur une chose qui n'en est pas).
La vie par elle même n'est qu'une jouissance s'il n'y a pas ces trois couches, donc une extase qui se suffit à elle même."

http://espritdelaforet.over-blog.com/ar ... 81022.html

(accepteras-tu ce lien externe Jp ...?? :D

Re: Traumatisme et trace dans ADN

par Manuel » mer. 8 févr. 2012 15:07

Bonjour,


bon en gros, on est sauvé, il y a bientôt des médicaments anti-traumatismes d'enfance et familiale qui vont sortir ! Sourire.....


Je reste très critique sur la vision de " les scientifiques ", ceux qui valident tout, surtout sur la vision de l'ADN. Tel que l'on m'a enseigné les choses à la fac, l'invisible n'existe pas, l'ADN est la base du vivant, bon et au passage c'est vrai qu'il y a des brins d'ADN qu'on explique pas, mais ce n'est pas grave on les appelles les gènes poubelles ( ADN non codant ).


Quand j'ai entendu parlé la première fois que l'ADN était une antenne ( spiralée ) entre le vivant et l'information, j'ai froncé les sourcils. Aujourd'hui cette vision m’apparaît plus cohérente. Je me réfère à la vision de Jacqueline Bousquet, ou encore à celle de trame de Burensteinas. Pour le coup toute information apparaît dans l'ADN d'autant plus si elles sont cristallisées.


Peut-être que quand je serais OGMisé, je n'aurais plus ce genre d'idée !!!


Bon moment à vous, au plaisir,


Manuel

Re: Traumatisme et trace dans ADN

par Jean-Pierre Martinez » mer. 8 févr. 2012 09:19

il semble que la logique puisse être, l'information se bloque car expérience trop douloureuse pour être acceptée et regardée comme "utile" pour l'évolution.
Mise en stock pour quand cela sera gérable, y compris pour la génération suivante.

Il y aurait des expériences intéressantes à faire. Mais bon je ne cherche pas spécialement la reconnaissance par le monde scientifique.

Bonne journée

jean-pierre

Re: Traumatisme et trace dans ADN

par Terre-hyene » mer. 8 févr. 2012 08:55

Merci JP pour ce lien. Encore une preuve de points de cristallisation. Quelle information à intégrer face à ce besoin d'aller jusqu’à modifier le matériel génétique pour évoluer ?

Traumatisme et trace dans ADN

par Jean-Pierre Martinez » mer. 8 févr. 2012 07:20

Une information sur les traces laissé par un traumatisme dans l'ADN

Ces modifications épi génétiques se situent dans le processus de gestion du stress. «C’est la première fois que l’on voit un lien aussi clair entre un facteur environnemental et une modification épi génétique», souligne Ariane Giacobino, du Département de génétique et de développement. Lien d’autant plus fort que plus la maltraitance a été sévère durant l’enfance, plus la modification est importante.
bonne journée

jean-pierre

Haut